Randonnée sous la pluie : Nos conseils

Randonnée sous la pluie : Nos conseils

Tous les randonneurs et les randonneurs à dos sont susceptibles de faire l’expérience de la randonnée sous la pluie à un moment donné. Avec une bonne préparation et une attitude positive, la randonnée et le sac à dos sous la pluie peuvent être des expériences mémorables et même agréables.

La randonnée sous la pluie présente divers avantages, notamment des sentiers moins fréquentés, la possibilité d’observer la faune et la flore, et une ambiance unique. Cependant, il existe également des risques et des dangers potentiels dont vous devez être conscient. Des vêtements de pluie adéquats, une superposition intelligente de couches et des stratégies d’imperméabilisation efficaces pour vos objets importants peuvent contribuer à vous protéger des éléments et à assurer votre sécurité par temps humide.

Dans cet article, nous aborderons les points essentiels que vous devez connaître sur la randonnée sous la pluie, notamment les risques et les dangers, la manière de rester au chaud et au sec, la manière de se préparer aux changements soudains de temps, le type de vêtements et d’équipement à emporter et la manière de monter votre tente sous la pluie.

Risques de la randonnée pédestre sous la pluie

La randonnée et le trekking sous la pluie peuvent être une expérience unique, mais ils comportent également des risques supplémentaires. Voici quelques éléments dont vous devez tenir compte lorsque vous vous aventurez sur les sentiers par temps humide.

Hypothermie

L’hypothermie est un état dans lequel la température corporelle descend en dessous de 35 °C (95 °F). Étant donné que la température interne de votre corps chute 20 fois plus vite lorsque vos vêtements sont mouillés que lorsqu’ils sont secs, l’hypothermie est une menace importante par temps humide. Il est donc essentiel d’apprendre à reconnaître, à prévenir et à traiter ce problème si vous devez faire des randonnées sous la pluie.

Pour réduire le risque d’hypothermie, portez des vêtements adaptés à la météo, évitez le coton, superposez vos vêtements de manière stratégique, hydratez-vous, faites le plein d’énergie et reposez-vous suffisamment. Par temps de pluie, vous devez généralement manger et boire plus souvent que par beau temps. Emportez de la nourriture et de l’eau supplémentaires ainsi que des en-cas que vous pourrez manger sur le pouce pour vous assurer de rester bien nourri et hydraté.

Évaluez souvent votre état et soyez attentif aux signes et symptômes d’une légère hypothermie, notamment les frissons, la confusion, les étourdissements, les nausées et les  » humbles  » (trébucher, culbuter, marmonner, râler, tâtonner). Si vous remarquez l’un de ces signes précoces, faites une pause, prenez de la nourriture et de l’eau, et essayez de vous sécher. Enfilez des vêtements secs et ajoutez des couches isolantes lorsque vous ne bougez plus, puis faites un exercice léger pour générer de la chaleur corporelle.

Dangers des sentiers et inondations

Un temps pluvieux excessif peut causer des problèmes sur les sentiers, notamment des crues soudaines, des surfaces boueuses et glissantes, des ruisseaux et des rivières au débit rapide et des glissements de terrain. Avant de partir, vérifiez l’état actuel des sentiers et les avis concernant la région afin de vous assurer que vous pouvez randonner en toute sécurité.

Si les sentiers sont ouverts, marchez prudemment pour éviter de glisser et de vous blesser, et envisagez d’utiliser des bâtons de trekking pour une meilleure stabilité. Assurez-vous de savoir s’il y a un risque d’inondation ou de crue soudaine dans la zone où vous vous trouvez, et déplacez-vous vers un terrain plus élevé si vous voyez des signes d’inondation potentielle.

Si vous traversez une rivière ou un ruisseau, soyez prudent. L’eau se déplace probablement plus rapidement en raison des précipitations et il peut y avoir des courants potentiellement dangereux. Débouclez la ceinture de votre sac à dos avant de traverser le ruisseau ou la rivière. Si vous tombez et êtes pris dans un courant, vous pourrez retirer votre sac et vous mettre en sécurité plus facilement.

Changements météorologiques soudains

En randonnée et en sac à dos, il est important de se préparer à des températures et des conditions météorologiques variables. Même si aucune pluie n’est prévue, vous devez emporter des vêtements de pluie de base, comme une housse de pluie pour votre sac à dos et une coquille imperméable. Selon la région dans laquelle vous randonnez, vous pouvez également emporter un sac de bivouac léger ou un abri d’urgence.

Les conditions météorologiques et les températures peuvent varier considérablement en fonction de l’altitude et changer rapidement. Ce n’est pas parce qu’il fait beau quand vous quittez votre maison ou que vous arrivez au départ du sentier que cela restera ainsi. Pour vous préparer aux changements soudains de temps sur le sentier, emportez toujours plus de couches que vous pensez en avoir besoin.

Si vous vous rendez dans l’arrière-pays, il est sage de vous familiariser avec les notions de base de la météorologie, notamment les orages, les nuages et les fronts froids. Ces connaissances vous permettront d’apprendre à repérer les menaces potentielles et à y faire face en conséquence.

pluie-orage-montagne-randonnée (2)

Orages et éclairs

Si certains orages ne produisent que des pluies, d’autres peuvent provoquer des orages et des éclairs dangereux. Si des orages sont prévus et que vous pouvez reporter ou retarder votre randonnée, il est sage de le faire jusqu’à ce que le temps s’éclaircisse. Si vous êtes déjà sur le sentier ou si vous faites une randonnée plus longue, il est important de connaître les mesures à prendre pour éviter d’être frappé par la foudre.

Voici quelques conseils à suivre :

  • Gardez un œil sur les formations nuageuses inquiétantes et les cumulonimbus. Ceux-ci ressemblent généralement à une enclume et sont un signe très reconnaissable de l’arrivée d’une tempête.
  • Si un orage approche, descendez des zones élevées, des pics et des crêtes et cherchez un abri ou une protection. Si vous vous trouvez au-dessus de la limite des arbres, redescendez en dessous aussi vite que possible. Si vous entendez le tonnerre, vous risquez d’être frappé par la foudre, même si le ciel est bleu au-dessus de vous.
  • Les structures sûres en cas d’orage comprennent les véhicules à toit rigide et les bâtiments entièrement fermés avec électricité et plomberie. Les abris de sentier, les tentes et autres structures partiellement ouvertes ne sont pas considérés comme sûrs pendant les orages électriques.
  • Si vous ne disposez d’aucun abri approprié, trouvez un terrain bas, comme une vallée ou une dépression. Ne vous tenez pas à proximité d’arbres isolés ou d’objets élevés. Laissez les objets métalliques tels que les bâtons de trekking, les piquets de tente et les sacs à dos à armature métallique à une distance minimale de 30 mètres (100 pieds) de vous.
  • Si vous ne trouvez pas de zone protégée, accroupissez-vous sur le sol en mettant votre poids sur la plante des pieds. L’objectif est de se faire aussi petit que possible et de minimiser le contact avec le sol – ne vous allongez pas à plat sur le sol ! Couvrez-vous les oreilles avec vos mains et fermez les yeux pour vous protéger de la lumière et du bruit intenses d’une frappe potentielle.
  • Si vous êtes en groupe et que vous devez vous abriter à l’extérieur, essayez de vous répartir à au moins 30 mètres les uns des autres.
  • Si vous faites de la randonnée, choisissez soigneusement votre emplacement de camping si le mauvais temps est possible pendant la nuit. Évitez les endroits exposés, notamment les crêtes des montagnes, les sommets des collines, les champs ouverts, les prairies, les berges des rivières et les lisières des forêts. Choisissez plutôt une zone avec un peuplement d’arbres bas, si possible. Sinon, optez pour un terrain bas, loin de tout objet ou arbre isolé. Assurez-vous simplement qu’il ne se trouve pas dans une zone inondable, dans le lit d’un ruisseau asséché ou près de l’eau.

Vents forts

Dans certaines régions, le temps pluvieux coïncide souvent avec des vents forts. S’il y a un vent exceptionnel pendant votre randonnée, descendez des crêtes et des pics vers des zones plus protégées et évitez les dénivelés importants. Il est également conseillé d’utiliser des bâtons de trekking pour améliorer votre équilibre et votre stabilité.

Si vous faites du sac à dos, évitez de planter votre tente près de grands arbres ou d’arbres aux branches mortes, car les arbres et les branches endommagés peuvent s’effondrer en cas de vent fort.

Déshydratation

Il est facile de se rappeler de boire suffisamment d’eau lorsqu’il fait chaud, mais ce n’est pas toujours le cas lorsqu’il pleut. La déshydratation peut augmenter le risque d’hypothermie et provoquer divers troubles, notamment des maux de tête, des nausées, une désorientation et des étourdissements.

Veillez à boire suffisamment d’eau et envisagez de diviser votre bouteille d’eau en sections à l’aide de ruban adhésif ou d’un marqueur permanent afin de savoir exactement quelle quantité boire à différents intervalles. Vous devez également éviter l’alcool et l’excès de caféine, car ces substances sont des diurétiques et obligent votre corps à excréter plus d’eau.

Ampoules

L’humidité étant l’un des principaux facteurs d’apparition des ampoules, les randonnées sous la pluie augmentent vos chances de développer cette blessure. Pour réduire le risque d’ampoules, choisissez une paire de chaussettes de randonnée de haute qualité, comme les chaussettes Silverlight, qui évacuent l’humidité, régulent la température et sèchent rapidement. Pour en savoir plus sur la prévention des ampoules, consultez notre article ici.

Visibilité réduite

La pluie, accompagnée de nuages ou de brouillard, peut réduire la visibilité et rendre la navigation difficile. Assurez-vous d’avoir des cartes, des itinéraires et des points de repère préchargés et évitez les randonnées exposées avec des dénivelés importants par temps de pluie. Lorsque la visibilité est extrêmement réduite, vous devez abandonner votre itinéraire et vous réfugier dans un abri.

Équipement de randonnée recommandé

Maintenant que vous connaissez les principaux dangers auxquels vous devez faire attention lors d’une randonnée sous la pluie, passons à la manière de rester en sécurité, au sec, au chaud et à l’aise. Une planification et un emballage stratégiques peuvent améliorer considérablement les randonnées sous la pluie. Nous vous présentons ci-dessous des articles spécifiques à emporter qui vous aideront à vous préparer aux conditions pluvieuses. Pour une liste complète de ce qu’il faut emporter pour une randonnée de plusieurs jours, consultez notre article détaillé ici.

pluie-orage-montagne-randonnée (2)

Vêtements

Avant d’aborder les vêtements spécifiques que vous devez emporter, nous allons passer en revue quelques conseils et stratégies pour planifier votre système d’habillement.

Évitez le coton. La plupart des randonneurs connaissent l’expression « le coton tue ». Le coton n’évacue pas l’humidité, prend beaucoup de temps à sécher et est un mauvais isolant lorsqu’il est mouillé. Choisissez des vêtements en laine synthétique ou mérinos, car ces fibres permettent d’évacuer l’humidité de la peau et de sécher rapidement, réduisant ainsi le risque de problèmes tels que les irritations, les ampoules et l’hypothermie.

Habillez-vous en plusieurs couches. C’est toujours une bonne idée lorsqu’on s’adonne à des activités de plein air, surtout par temps de pluie. Les températures, les vents et la pluie varient souvent en fonction de l’altitude. Le fait de disposer de plusieurs couches vous aidera à rester à l’aise et à adapter votre tenue en fonction de votre niveau d’effort et des conditions du moment.

Enfilez vos vêtements de pluie dès qu’il commence à pleuvoir. Il est difficile de sécher une fois que vous êtes mouillé, alors essayez de l’éviter autant que possible. Une légère bruine peut sembler insignifiante, mais il vaut mieux se protéger de l’humidité avant qu’elle ne se transforme en averse torrentielle.

Entretenez régulièrement vos vêtements de pluie. Les vêtements imperméables et résistants à l’eau sont souvent dotés d’une finition hydrofuge durable (DWR). Ce revêtement permet aux précipitations de perler et de rouler sur le tissu. Cependant, avec le temps, ce revêtement s’use et devient inefficace. Si vous remarquez que l’eau ne perle plus lorsqu’elle touche le revêtement de votre vêtement de pluie, il est peut-être temps d’appliquer une nouvelle finition à l’aide d’un produit de régénération DWR.

Tout d’abord, essayez de nettoyer et de sécher soigneusement votre équipement en suivant les instructions du fabricant. Parfois, cela suffit à restaurer la déperlance du produit. Si cela ne fonctionne pas, vous pouvez passer à l’application d’un nouveau revêtement DWR.

Emportez beaucoup de vêtements supplémentaires et gardez-les au sec. Lorsque la pluie est annoncée, il est important d’avoir des vêtements secs et une paire de chaussettes sèches pour se changer. Si vous parcourez beaucoup de kilomètres ce jour-là, il est bon de mettre des vêtements secs à la mi-journée pour éviter l’hypothermie, les irritations et les ampoules et vous remonter le moral. D’autres fois, il est plus judicieux de se changer une fois que vous avez atteint votre abri pour la nuit ou terminé votre randonnée de la journée. Vous pouvez garder ces couches supplémentaires au sec dans votre sac à dos à l’aide d’un sac sec, d’une housse de sac et d’une doublure de sac. Si vous faites une randonnée d’une journée, vous pouvez également laisser quelques vêtements supplémentaires dans votre véhicule, au cas où le contenu de votre sac serait mouillé.

Maintenant que nous avons abordé les stratégies d’habillement essentielles pour les randonnées par temps humide, passons aux articles spécifiques que vous voudrez emporter avec vous.

Voici une liste d’articles vestimentaires que vous devriez emporter lorsqu’un temps pluvieux est possible lors de votre randonnée ou de votre voyage en sac à dos.

Couches de base adaptées au temps

Par temps chaud et humide, vous n’aurez peut-être pas besoin de plus qu’une chemise à manches courtes et des sous-vêtements sous vos couches extérieures. Par temps plus frais, il vous faudra une chemise à manches longues et des collants légers, moyens ou épais (choisissez le poids le mieux adapté aux températures dans lesquelles vous allez randonner). Comme nous l’avons vu plus haut, évitez à tout prix le coton et préférez la laine mérinos ou les matières synthétiques comme le polyester et le nylon.

Couches isolantes

L’isolation en duvet est excellente par temps sec, mais les isolants synthétiques comme le Prima-Loft et la polaire sont supérieurs par temps de pluie. Ces matériaux conservent mieux leur chaleur que le duvet lorsqu’ils sont mouillés.
Veste de pluie : Une veste est l’une des pièces les plus essentielles de l’équipement de pluie. Lorsque vous choisissez votre veste de pluie, recherchez une couche imperméable et respirante qui empêche la pluie de traverser le tissu et d’atteindre votre peau, mais qui laisse l’humidité et la sueur s’échapper. Choisissez une veste dotée de fermetures éclair sous les bras pour une meilleure respirabilité.

Pantalon de pluie

En fonction des conditions et de la longueur de votre randonnée, vous pouvez choisir un pantalon de randonnée léger et imperméable ou un pantalon imperméable plus protecteur. Comme pour votre veste de pluie, choisissez un produit respirant.

Guêtres imperméables

Les guêtres permettent d’empêcher l’eau de pénétrer dans vos chaussures. Elles sont particulièrement utiles pour traverser les cours d’eau et pour les randonneurs qui décident de ne pas porter de pantalon de pluie par temps chaud.
Chapeau à large bord : Un chapeau de pluie est un article utile à avoir par temps humide. Il offre plus de protection qu’une capuche de veste et permet de mieux voir, notamment pour ceux qui portent des lunettes. Si nécessaire, il peut être superposé à un bandeau, un chamois ou un bonnet en polaire fine par temps froid.

pluie-orage-montagne-randonnée (2)

Chaussettes de haute qualité

La bonne paire de chaussettes peut faire la différence entre une randonnée amusante et mémorable sous la pluie et une expérience horrible. Dans des conditions humides, il est essentiel de porter des chaussettes confortables qui évacuent l’humidité de vos pieds, sèchent rapidement et réduisent la friction. Les chaussettes Silverlight remplissent toutes ces conditions. Elles offrent une protection supérieure contre les ampoules grâce à leurs propriétés d’évacuation de l’humidité, de séchage rapide et de lutte contre les bactéries et vous aideront à rester au sec et sans ampoules sur le sentier.

Gants ou moufles imperméables

Ils sont essentiels si vous faites de la randonnée dans un environnement froid et humide, mais ne sont pas nécessaires pour les randonnées dans des climats chauds.

Bottes de randonnée ou chaussures de course sur piste

On pourrait croire que les chaussures de randonnée imperméables sont la meilleure option pour les randonnées sous la pluie, mais ce n’est pas nécessairement le cas. Les chaussures imperméables sont généralement mieux adaptées aux conditions plus froides et aux courtes randonnées. Associées à un pantalon de pluie et à des guêtres imperméables, vous serez probablement protégé des pieds mouillés lors d’une courte randonnée sous la pluie. Cependant, la plupart des gens ont intérêt à porter des chaussures de course légères et respirantes pour les randonnées plus longues et les voyages avec sac à dos.

L’imperméabilisation permet d’empêcher l’eau de pénétrer dans vos chaussures, mais elle rend également les chaussures moins respirantes et peut retenir l’humidité à l’intérieur, ce qui fait que vos pieds et vos chaussettes deviennent moites et humides. En outre, les bottes peuvent être saturées d’eau en cas de forte pluie, ce qui permet à l’humidité de s’infiltrer à travers le tissu. L’eau peut également pénétrer dans les bottes en traversant un cours d’eau ou en coulant le long de vos jambes et en s’accumulant à l’intérieur des chaussures. En ce sens, même les meilleures bottes imperméables ne garderont pas vos pieds au sec lors de longues randonnées sous la pluie ou lors d’averses torrentielles.

Les chaussures de randonnée légères et bien ventilées sèchent beaucoup plus rapidement que les chaussures de randonnée imperméables et résistantes et permettent à vos pieds de mieux respirer. Si la pluie s’arrête, vos chaussettes et vos chaussures ont même une chance de sécher un peu pendant votre randonnée. Par conséquent, les chaussures de randonnée légères et non imperméables sont un meilleur choix pour la plupart des randonnées de plusieurs jours et des voyages avec sac à dos sous la pluie, surtout dans les climats doux.

Toutefois, si vous prévoyez une randonnée hivernale et que la neige et la pluie sont possibles, il est préférable de choisir une paire de chaussures de randonnée imperméables de haute qualité. De nombreuses chaussures de randonnée d’hiver sont équipées d’une isolation qui permet de garder vos pieds au chaud dans des conditions froides.

Pour en savoir plus sur les avantages des chaussures de trail running par rapport aux chaussures de randonnée, consultez notre article ici.

Autres équipements


Bien que des vêtements et des chaussures appropriés soient les pièces d’équipement les plus essentielles pour rester au chaud et au sec lors de randonnées sous la pluie, voici quelques autres articles utiles lors de randonnées sous la pluie :

Des fournitures pour le traitement des ampoules

Bien qu’une bonne paire de chaussettes de randonnée permette d’éviter les ampoules, il est important d’apporter des fournitures supplémentaires pour le traitement et la prévention des ampoules dans votre trousse de premiers soins. Ainsi, vous serez prêt à agir dès que vous sentirez un point chaud se former. Parmi les fournitures à emporter, citons les sprays lubrifiants pour la peau, la teinture de benjoin, la moleskine, les tampons pour ampoules, les pansements ordinaires, les lingettes alcoolisées, la pommade antibiotique, le Leukotape, les bandages imperméables, les pinces à épiler et les petits ciseaux. Pour en savoir plus sur le traitement des ampoules, consultez nos articles sur les premiers secours en milieu sauvage et la prévention des ampoules.

Bâtons de trekking

Même si vous n’avez pas l’habitude d’utiliser des bâtons de trekking ou une canne, pensez à les emporter si la pluie est annoncée. Les bâtons peuvent vous aider à vous stabiliser lors de la traversée de ruisseaux, sur des surfaces glissantes ou sur des sentiers boueux.

Chauffe-mains

Elles sont utiles pour réchauffer vos mains et vos pieds s’ils sont humides et froids.

Multitowel

Elles sèchent rapidement et sont idéales pour essuyer le matériel mouillé.

Lampe frontale ou lampe de poche étanche

Vous devez avoir une lampe frontale ou une lampe de poche et des piles de rechange avec vous, quelles que soient les conditions, mais si vous randonnez sous la pluie, il est important d’emporter une source de lumière étanche.

Un sac de bivouac léger ou un abri d’urgence

Emporter un sac de bivouac est une décision judicieuse pour vous protéger des intempéries soudaines et violentes en randonnée. Choisissez un produit étanche au vent et à l’eau pour vous garder au chaud et au sec si vous devez passer une nuit imprévue en plein air.

Sacs de séchage, housse de sac, sacs poubelle, sacs en plastique refermables

Ces articles sont importants pour imperméabiliser le contenu de votre sac à dos. Vous trouverez de plus amples informations sur la façon de garder votre sac à dos au sec dans la section ci-dessous.

Allumettes et allume-feu étanches

Des récipients étanches pour vos allumettes et vos allume-feu sont essentiels lorsque vous partez en randonnée sous la pluie, mais c’est aussi une bonne idée d’imperméabiliser les allumettes et les allume-feu eux-mêmes. Vous pouvez acheter des produits imperméables ou les bricoler en utilisant de la gomme-laque, du vernis à ongles, de la cire de bougie ou de la térébenthine.

Des étuis étanches pour votre téléphone et vos autres gadgets

Un sac en plastique ou un sac étanche vous aidera à garder vos appareils électroniques au sec, mais l’utilisation d’étuis spécialisés protégera l’équipement tout en préservant toutes ses fonctionnalités.

Protection de votre sac et de son contenu


Lorsque vous faites des randonnées sous la pluie, il est essentiel d’empêcher l’eau de détremper votre sac à dos et le matériel qu’il contient. Voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour protéger le contenu de votre sac de la pluie.

Mettez une housse de pluie sur votre sac

Même les sacs à dos imperméables laissent entrer l’eau par les coutures et les fermetures éclair. Utilisez une housse de pluie dont la taille est adaptée à votre sac. Certains produits sont livrés avec une housse de pluie, d’autres doivent être achetés séparément. Vous pouvez également utiliser un sac poubelle en cas de besoin.

Ouvrez votre sac à dos le moins possible

Chaque fois que vous retirez la housse de pluie de votre sac à dos et que vous ouvrez l’un des compartiments, l’eau risque de s’infiltrer davantage. Gardez les objets auxquels vous devez avoir accès rapidement, comme votre carte, votre téléphone, de l’eau et des collations, dans vos poches ou à l’extérieur de votre sac à dos.

Utilisez une doublure de sac

Doubler votre sac à dos d’un sac poubelle résistant est un moyen efficace et bon marché de protéger vos affaires de la pluie. (Vous trouverez d’autres astuces de ce genre dans notre article sur les trucs de randonnée).
Protégez les objets importants à l’aide de sacs en plastique refermables ou de sacs de rangement étanches. Les articles essentiels tels que les vêtements de rechange secs, le sac de couchage, la nourriture et les appareils électroniques doivent tous être rangés dans des sacs ou des récipients étanches par mesure de précaution supplémentaire.
Si vous faites une randonnée sous la pluie, gardez au moins un ensemble de vêtements dans un sac sec et ne l’ouvrez pas avant d’être à l’intérieur de votre tente ou abri. Vous aurez ainsi des vêtements secs pour dormir.
Imperméabilisez votre carte. Avant votre voyage, plastifiez la carte dans du plastique ou vaporisez-la avec un spray imperméabilisant commercial qui peut être utilisé sans danger sur du papier.

Séchage

Il est parfois inévitable d’être trempé, malgré tous vos efforts. Si cela se produit, voici quelques mesures que vous pouvez prendre pour sécher efficacement vos vêtements et autres équipements.

  • Si la pluie s’arrête alors que vous êtes encore sur le sentier, utilisez des pinces à relier pour attacher les vêtements mouillés à l’extérieur de votre sac. Cela les aidera à sécher plus rapidement pendant la randonnée et empêchera les articles mouillés de mouiller le reste de votre équipement.
  • Profitez du temps ensoleillé pour faire sécher complètement votre équipement. Ne sous-estimez pas l’importance de vêtements et d’équipements secs. Si vous disposez d’une fenêtre de temps ensoleillé lors d’un voyage en sac à dos, il est sage de l’utiliser. Parfois, cela signifie faire une pause le long du sentier et attendre que vos vêtements sèchent au soleil. Vous pouvez les étendre sur un rocher, les suspendre à une branche d’arbre ou utiliser un cordon électrique comme corde à linge. Dans d’autres cas, vous devrez peut-être passer une journée supplémentaire à un endroit particulier pour que tout sèche.
  • Veillez à faire sécher complètement votre équipement à la maison. Une fois de retour chez vous, passez en revue tout votre équipement et suspendez-le pour l’aérer et le faire sécher complètement. Ne stockez jamais d’équipement mouillé, car cela peut entraîner la formation de moisissures et de mildiou.

Installation du camp sous la pluie

Les randonneurs d’un jour devraient être prêts à suivre les conseils ci-dessus, mais les randonneurs et les campeurs voudront poursuivre leur lecture ci-dessous pour découvrir des stratégies d’installation du campement sous la pluie ou lorsque la pluie est annoncée.

Conseils pour choisir un emplacement de camping sous la pluie

Lorsque vous montez une tente, vous devez toujours maximiser votre protection contre les intempéries tout en minimisant votre impact sur le terrain. Voici quelques conseils à suivre pour choisir un endroit où planter votre tente lors d’une randonnée par temps pluvieux.

Choisissez un emplacement sous les arbres si possible.

Les arbres peuvent protéger un peu votre tente de la pluie et contribuer à créer un microclimat plus chaud, ce qui réduit la condensation. Gardez un œil sur les branches mortes ou endommagées – évitez de camper près d’elles au cas où elles tomberaient sous l’effet du vent. S’il y a du tonnerre, veillez à éviter les arbres isolés et hauts et choisissez plutôt une zone forestière homogène avec une faible hauteur d’arbre.

Évitez les terrains plus bas.

S’il ne tonne pas, choisissez un endroit bien drainé dans une zone plus élevée et plus sèche où l’eau de pluie ne s’accumulera pas ou ne s’écoulera pas. Cela permettra également de réduire la condensation qui se forme pendant la nuit lorsque les températures baissent.

Campez loin des berges des rivières, des lacs et des ruisseaux.

Vous devez toujours camper à au moins 61 mètres (200 pieds) des lacs, des ruisseaux et des autres sources d’eau. Lorsqu’il pleut, assurez-vous d’être suffisamment haut au-dessus des sources d’eau pour être à l’abri de toute élévation du niveau de l’eau et des inondations qui pourraient se produire en raison des précipitations.

Conseils pour monter votre tente sous la pluie

Utilisez une empreinte ou une bâche

Assurez-vous qu’elle a exactement les mêmes dimensions que le fond de votre tente. Si la bâche ou l’empreinte est plus grande que la tente, la pluie risque de s’accumuler entre la tente et l’empreinte et de mouiller le sol de la tente et tout ce qui s’y trouve. Si elle est plus petite, vous risquez de laisser l’humidité du sol s’infiltrer par le fond de la tente sur les bords.

Orientez votre tente de manière à ce que les portes soient orientées à l’opposé du vent.

Vous éviterez ainsi que la pluie ne s’infiltre lorsque vous ouvrez les portes.

Entraînez-vous à monter votre tente avant de commencer votre randonnée

Si votre tente est neuve ou si vous ne l’avez pas utilisée depuis longtemps, vous devez vous assurer qu’elle est en bon état, qu’il ne manque aucune pièce et que vous savez comment la monter rapidement.

Demandez à d’autres personnes de votre groupe de tenir le double toit au-dessus de la tente pendant que vous la montez.

Si vous faites de la randonnée avec un groupe ou s’il y a d’autres personnes dans la région qui sont prêtes à vous aider, le fait de leur demander de tenir l’imperméable limitera la quantité d’eau qui pénètre dans votre tente pendant que vous la montez.

Assurez-vous que le double toit est bien tendu.

Assurez-vous que tous les coins de la tente sont tendus uniformément et qu’aucune partie du rainfly ne s’affaisse ou ne touche la tente principale. Sinon, l’humidité peut être transférée du double toit à la tente. S’il est correctement tendu, les coutures du double toit doivent être alignées avec les coutures du corps principal et des mâts de la tente.

Utilisez des haubans pour maximiser la stabilité de votre tente et de votre imperméable.

De nombreuses tentes sont livrées avec des haubans. Utilisez-les par temps de pluie et de vent pour maintenir la tension et la stabilité et améliorer la résistance aux intempéries de votre tente.

Conclusion
Avec une préparation intelligente, les randonnées et les excursions sous la pluie peuvent être des expériences enrichissantes et mémorables. Veillez à surveiller constamment la météo et à évaluer souvent la situation. Faites toujours preuve de discernement et faites demi-tour lors de randonnées d’une journée si le temps devient trop dangereux pour atteindre votre destination. Si vous faites de la randonnée pédestre, n’hésitez pas à installer votre campement dans un endroit approprié qui n’est pas à la hauteur de votre objectif.

En comprenant les risques, en emportant le bon équipement et en sachant ce à quoi il faut faire attention, vous pouvez profiter des activités de plein air par temps de pluie tout en assurant votre sécurité et celle des autres membres de votre groupe.

Les commentaires sont clos.